Afficher

le 02/07/2022 à 06:30, Mis à jour le 04/07/2022 à 10:52

On l’oublie souvent, mais les autorités françaises continuent d’imposer des restrictions à l’entrée sur le territoire.

Comme un vieil ennemi que l’on croyait vaincu, la maladie déferle sur la France en une septième vague à l’aube des vacances d’été. Il semble qu’il y a bien longtemps, notre quotidien était mis à l’épreuve par des tests anti-covid et d’isolement. Les autorités françaises n’ont cependant pas levé toutes les restrictions sur le Covid-19. Notamment en ce qui concerne l’accès au territoire français.

Quel que soit le pays d’origine, les autorités françaises restent tenues de fournir une gamme complète de vaccins, au sens du droit européen. C’est-à-dire recevoir deux doses de vaccins pendant au moins neuf mois. Si la deuxième vaccination a été faite il y a plus de neuf mois, une troisième doit être administrée. Un avarie initiale peut aussi être un bus mais seulement s’il s’est produit plus de onze jours et moins de six mois avant la date de retour en France. Attention, la loi en vigueur sur le territoire du pays par rapport à une maladie = un vaccin non utilisé pour voyager, comme précisé sur les lieux publics.

35 % des Français considérés comme non vaccinés

35 % des Français considérés comme non vaccinés

Lire aussi Dans quels pays voyager sans passeport cet été ?

Si nous respectons ces règles, les certificats de rétablissement délivrés lors de la vague de nombreuses épidémies survenues entre décembre et février dernier expireront tous début juillet. Or, seulement 64% de la population de plus de 12 ans ont reçu une troisième dose du vaccin selon le site Covidtracker. La plupart des migrants peuvent, lors de leur retour en France, être amenés à respecter les restrictions imposées aux personnes non vaccinées.

Celles-ci varient en fonction de la couleur du pays d’origine, qui peut être classé « vert » ou « orange » par les autorités françaises. En provenance d’un pays vert, les immigrés non vaccinés doivent donner un résultat de test PCR négatif de moins de 72 heures ou avoir un antigène bas de moins de 48 heures. Venant d’un pays orange, vous devez également remplir une attestation sur l’honneur certifiant l’absence d’étiquettes et contacter un cas certifié Covid-19. Parcourez la liste des pays classés en vert et orange (mise à jour régulièrement au niveau de la maladie, inchangée depuis le 31 mars). Les voyageurs concernés auront pour consigne de se soumettre à un test anti-Covid dans leurs resorts, parfois onéreux.

Peu de contrôles en pratique

Lire aussi Assurance voyage : Covid-19, cartes Visa et MasterCard… Des réponses à vos questions clés

Trop pour croire. Par exemple, les contrôles sanitaires ne sont pas toujours effectués à l’entrée. Air France a assuré au Figaro qu’elle continuerait à vérifier les documents requis avant de les télécharger ou de les télécharger via son service en ligne « Prêt à voler ». Comme le confirme Marie, elle est revenue de Munich sur un vol Air France le 30 juin : « La compagnie a contrôlé mon billet médical et mon passeport au poste de contrôle de l’aéroport de Munich. »

Mais de nombreux voyageurs venus avec d’autres compagnies ont déclaré au Figaro qu’ils ne s’étaient pas enregistrés avant d’arriver en France. « On ne m’a pas demandé mon billet médical, ce n’était qu’à l’entrée ou à l’arrivée en France », a expliqué Yan, qui a atterri à l’aéroport Paris-Charles de Gaulle dans un avion exploité par EasyJet. de Grèce le 29 juin. Même constat pour Florian, lors de son Vienne-Paris, le 12 juin, avec Ryanair.

« Les passagers sont contrôlés à l’aéroport pour le départ et ne sont pas reprogrammés à l’arrivée. Tout dépend donc du pays d’origine : en effet, la commande peut être plus ou moins sévère par rapport au pays », confirme Paris Aéroport au Figaro. Surtout cet été, aéroports et compagnies aériennes font face à une situation difficile. contraints d’annuler certains avions, on peut douter de leur capacité à contrôler le flux de passagers l’été dans de bonnes conditions. Parallèlement, le nombre de maladies a augmenté et le contrôle risque de s’étendre. Prévoyez avant de partir en vacances : passez votre examen avant de partir ou prenez votre troisième dose de vaccin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.