Covid : un visa sanitaire est-il nécessaire pour rentrer en France après un voyage à l'étranger ?

À côté de

Cécile D. Publié le 1 août 2022 à 18h20.

Le passeport sanitaire n’est plus obligatoire en France, sauf dans certaines situations. Ces scénarios affectent-ils les passagers ? Vous avez besoin d’une autorisation pour rentrer en France après vos vacances ? Revoyons.

En France, l’état d’urgence a officiellement pris fin le 31 juillet 2022. Par conséquent, tous les équipements d’urgence autorisés par cette mesure ne peuvent plus être utilisés. Par conséquent, le couvre-feu, l’emprisonnement et la carte de santé ne peuvent pas être rétablis – du moins pas sans un autre vote extraordinaire du Parlement.

Dès lors, le passeport santé est mis de côté. Jusqu’au dimanche 31 juillet, il était toujours sollicité dans les hôpitaux et les centres de santé. Maintenant, il peut être rangé à l’arrière de l’armoire. Cependant, ne vous en débarrassez pas tout de suite !

Covid : Fin d’urgence sanitaire le 31 juillet 2022. Depuis le 24 mars 2020, la France est en état d’urgence sanitaire en raison de l’épidémie de Covid-19. Cette situation touche à sa fin : le 31 juillet 2022, l’urgence sanitaire prendra enfin fin. [Continuer à lire]

Vous vous souvenez, un passeport sanitaire a longtemps été demandé afin de pouvoir voyager et franchir les frontières. Désormais, ce document n’est plus nécessaire pour entrer en France depuis un pays étranger. Si vous partez en vacances, vous n’avez pas besoin de présenter ce pass pour rentrer chez vous… A deux exceptions près.

En effet, puisque le Covid-19 est toujours actif et que de nouvelles vagues épidémiques peuvent arriver, le gouvernement a suivi certaines règles pour éviter les situations dangereuses.

Si une nouvelle variante apparaît, le conducteur français pourra exiger des passagers qu’ils passent un test de dépistage avant l’embarquement pour empêcher les personnes malades d’entrer sur le territoire français. De plus, un test de dépistage négatif peut également être exigé lorsque les hôpitaux redeviennent saturés.

Dans ces deux cas, le passeport santé ne serait activé qu’en cas de test de dépistage négatif : la vaccination n’est plus obligatoire. Ces mesures peuvent être mises en place jusqu’au 31 mars 2023 et ne toucheraient que les personnes âgées de 12 ans et plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.