7 conseils pour la méditation

Selon une étude menée par Yougov, plus d’un Français sur trois (37%) a utilisé la méditation pour mieux gérer le stress, provoqué par la crise sanitaire de ces dernières années. Si vous en souffrez également, voici quelques conseils pour vous lancer dans la méditation et prendre soin de votre santé mentale.

1 – Renseignez-vous sur la méditation

Bien que ce mot soit familier, il est parfois confondu avec relaxation. Ce sont deux pratiques différentes. La méditation ne consiste pas à se détendre ou à s’endormir, mais à observer ce qui se passe autour de vous. Votre cerveau se concentre sur le présent et les émotions, pour réduire le stress. Il existe différents types de méditation (pleine conscience, zen, vipassana, transcendantale…), chacune ayant des bienfaits.

2 – Trouvez un lieu adapté & mettez-vous à l’aise

2 - Trouvez un lieu adapté & mettez-vous à l’aise

S’il est possible de méditer dans tous types de lieux, il est recommandé de le pratiquer dans un endroit assez calme et tranquille. Évitez les zones bruyantes et désactivez les alertes de vos appareils, ce qui peut être gênant.

Après avoir trouvé l’endroit idéal, mettez une tenue avec laquelle vous êtes le plus à l’aise. Tout votre corps doit pouvoir respirer et bouger librement pendant la séance.

3 – Adoptez une posture confortable

La méditation se pratique généralement en position assise, les jambes croisées, le dos droit et les yeux ouverts et dirigés vers les pieds. Reposez vos mains sur vos genoux et votre bouche peut être entrouverte. Cependant, sachez qu’il n’y a pas de position idéale, le plus important est de trouver stabilité et confort pendant la séance. Si vous avez des problèmes articulaires, il est possible de le faire sur votre lit.

« Asseyez-vous avec la solidité et la dignité d’une montagne. Vous pensez à la glace au chocolat ? Ne vous levez pas pour ouvrir le congélateur : restez assis, laissez aller votre esprit. Voulez-vous appeler un ami ? Gardez votre calme : acceptez les émotions qui vous traversent, observez-les », conseille Fabrice Midal à Top Santé

4 – Concentrez-vous sur votre souffle

4 - Concentrez-vous sur votre souffle

Pour réussir la séance de méditation, vous devez contrôler et observer votre respiration. La respiration, avec la posture, est l’un des piliers de la méditation. Alors, après vous être bien positionné, concentrez-vous sur la respiration en la laissant telle quelle, parfois rapide, saccadée ou fluide, jusqu’à ce qu’elle ralentisse et devienne plus « anapana », c’est-à-dire « des allers-retours de la respiration ». Grâce à cela, vous verrez plus sereinement ce qui se passe autour de vous et de votre esprit.

5 – Soyez patient.e & avancez petit à petit

5 - Soyez patient.e & avancez petit à petit

Vous attendez des résultats immédiats, mais vous êtes toujours tellement stressé que vos pensées se propagent rapidement et que vous ne terminez pas les séances ? C’est normal. La méditation est comme tout, elle demande de la pratique. Ne vous forcez pas à en ressentir les bienfaits. Allez à votre rythme.

Pour commencer, vous pouvez sélectionner des sessions de 5 à 10 minutes sur une seule application. Vous les prolongerez au fur et à mesure de votre progression. Aussi, n’hésitez pas à saluer chacune de vos tentatives, car elles vous rappelleront que vous avez tout de même passé quelques minutes à vous consacrer à votre bien-être.

6 – Instaurez un routine de méditation

Une fois que vous avez maîtrisé la respiration et trouvé votre rythme, cette pratique s’intègre dans la vie de tous les jours. Cela peut commencer par 2 ou 3 séances par semaine ou pourquoi pas tous les jours. Cependant, cette routine ne doit pas interférer avec vos habitudes, mais elle doit venir naturellement.

Pensez aux moments idéaux pour l’exercer : assez tôt le matin, au réveil ? Ou le matin, après la douche ou après s’être brossé les dents ? Ou après la pause déjeuner ? A vous de choisir le moment qui vous convient le mieux.

7 – Se faire accompagner par des professionnel.le.s

Si malgré ces conseils vous n’y arrivez pas, ne vous inquiétez pas. De nombreux professionnels offrent un soutien à la méditation. Il existe des applications spécialement dédiées, comme Petit Bambou, Mindful Attitude, Insight Timer, Mind ou encore Namatata.

Il n’est jamais trop tard pour prendre soin de vous ! D’autres idées pour chouchouter votre santé mentale ? Venez les partager sur nos forums.

Lors de séances de méditation ou de relaxation, vous avez peut-être remarqué que vous bâilliez plus facilement. C’est bon signe, le diaphragme se détend et permet de faire le plein d’énergie. Il est donc tout à fait approprié de bâiller lors de nos séances, sans aucune gêne.

Comment méditer 10 minutes par jour ?

Compte tenu de notre mode de vie, c’est une durée quotidienne idéale pour pratiquer la méditation de pleine conscience : 10 minutes !… C’est parti !

  • Fermez les yeux et concentrez-vous sur votre respiration. …
  • Sentez l’air. …
  • Prendre conscience, sans juger, des mouvements de la respiration.

Comment méditer pour la première fois ? Placez vos mains sur vos genoux ou vos cuisses, sans tension. Vous pouvez maintenant respirer librement. Allez-y progressivement. Commencez par 5 minutes de méditation, puis augmentez progressivement la durée jusqu’à 10 minutes lorsque vous vous sentez à l’aise.

Quel est le meilleur moment de la journée pour méditer ?

Le meilleur moment est de se réveiller, quand la journée n’a pas encore commencé. Finalement, cela devient une habitude et vous voulez être sûr d’avoir médité au moins une fois par jour.

Comment savoir si on arrive à méditer ?

Nous remarquons le souffle, et dès que nous réalisons que nous mâchons et que nous ne sommes plus dans l’instant et que nous remarquons notre souffle, nous ramenons doucement mais fermement notre attention sur ce fameux souffle. .

La méditation est-elle dangereuse ? En conséquence, 8% (soit une personne sur 12) des personnes ayant essayé la méditation ont ressenti des effets secondaires, allant des crises de panique à l’aggravation de la dépression ou de l’anxiété, voire l’apparition de ces symptômes pour la première fois.

Pourquoi je pleure quand je médite ?

Pleurer pendant la méditation est souvent une manifestation d’émotions non résolues et refoulées dans notre subconscient. Lorsque votre esprit est libre de pensées, vous êtes capable de vous voir en face. Et quand vous le faites, vous n’aimez pas toujours ce que vous voyez.

Comment apprendre à méditer seul ?

Commencez par 5 minutes de méditation, puis augmentez progressivement la durée jusqu’à 10 minutes lorsque vous vous sentez à l’aise. Vous pouvez également faire une courte pause de pleine conscience, puis continuer à méditer pendant quelques minutes.

Pourquoi méditer le soir ?

A l’inverse, méditer le soir favorise la tranquillité d’esprit et l’endormissement. C’est un moyen simple et efficace de dissiper les soucis de la journée de passer une nuit plus calme.

Est-il bon de méditer tous les jours ? À propos de la santé physique Selon les résultats, une méditation quotidienne et régulière rendra le corps plus efficace face à la pression quotidienne ; le corps performe en consommant moins d’énergie, il a pour habitude de respirer calmement et profondément, ce qui d’ailleurs renforce le cœur.

Pourquoi méditer avant de dormir ?

Il a été démontré que pratiquer la méditation avant de dormir favorise le bonheur et l’optimisme. Il aide également à lutter contre l’insomnie, le stress, l’anxiété et la fatigue. La méditation pour dormir est une alternative sûre aux somnifères addictifs qui peuvent provoquer des effets secondaires.

Comment bien méditer le soir ?

Placez vos bras à vos côtés ou vos mains sur votre ventre. Remarquez votre respiration. Faites attention aux mouvements qu’il provoque : la poitrine qui se soulève, le ventre qui se gonfle, la sensation d’air entrant par le nez et sortant par la bouche. Votre esprit vagabonde, c’est normal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.