4 conseils pour gérer la douleur sans médicaments

Gérer la douleur sans prendre de médicaments n’est pas toujours facile. Heureusement, il existe des astuces naturelles pour en venir à bout. Explications avec Mary Capelle, naturopathe.

Vous n’êtes pas toxicomane ? La bonne nouvelle, c’est que pour soulager les petits bobos, on peut se tourner vers des techniques naturelles. Respiration abdominale, froid, huiles essentielles ou sophrologie… Il existe une multitude de petits remèdes qui peuvent réduire l’intensité de la souffrance et donner de bons résultats. Qu’il s’agisse de maux de ventre, de blessures ou de douleurs chroniques, pour accompagner un traitement médicamenteux ou tout simplement pour s’en débarrasser, vous trouverez forcément une astuce qui vous conviendra. Aperçu des solutions.

Apprendre à surmonter la douleur sans médicaments

Apprendre à surmonter la douleur sans médicaments

Adopter un régime anti-inflammatoire 

Généralement, la douleur est liée à l’inflammation d’une partie du corps. Le premier moyen de la soulager ? Tournez-vous vers un régime anti-inflammatoire. « C’est un régime avec beaucoup de fruits et légumes, des grains entiers et une très petite quantité de protéines animales », explique la naturopathe Mary Capelle. Que recommande-t-elle ? Alternez les protéines végétales et animales tous les deux jours. Les produits laitiers et le gluten sont également interdits. « A la place, vous pouvez prendre des laits et des crèmes végétales à base d’amandes », ajoute le professionnel.

Sur le complément alimentaire, la curcumine est un anti-inflammatoire naturel utilisé pour soulager la douleur. Pour soulager les maux de ventre liés au cycle menstruel, Mary Capelle donne à ses patientes du CBD, réputé pour ses propriétés anti-inflammatoires. « Les oméga 3 et les probiotiques fonctionnent aussi très bien contre la douleur. J’aime beaucoup consommer des huiles végétaliennes à base d’algues pour me compléter avec des oméga 3 », explique l’expert.

Respirer

Face à la douleur physique, il est important de se détendre. Le conseil de Mary Capelle ? Acceptez la douleur ! « Plus longtemps nous résistons, plus nous souffrirons. Nous pouvons soulager le stress grâce à des exercices de respiration et de cohésion cardiaque. Pour vous détendre, vous inspirez pendant cinq secondes et expirez également pendant cinq secondes. Le rythme cardiaque diminuera lentement et vous vous sentirez plus détendu. Le petit plugin ? Quelques minutes de pratique par jour peuvent avoir un grand impact. « L’efficacité de la cohésion cardiaque pour réduire la douleur est prouvée », précise la naturopathe. La sophrologie et la méditation sont également de bons outils pour se détendre et gérer la douleur.

Jouer sur les températures 

Le chaud et le froid sont de véritables alliés pour soulager la douleur. Si la douleur est liée au cycle menstruel, il peut être efficace de prendre un bain chaud ou de placer une bouillotte sur le bas-ventre. Pour les plaies et les œdèmes, on a tendance à se tourner vers le froid : la douche froide – une technique qui cartonne chez TikTok -, la douche écossaise ou encore la cryothérapie, il n’y a plus qu’à choisir ! « Pour les personnes qui ont des jambes lourdes ou des problèmes de circulation, rien de mieux que les douches écossaises, explique Mary Capelle. Si vous êtes courageux, vous faites tout le corps, sinon du nombril aux pieds. » Attention cependant à ne jamais faire couler d’eau glacée sur le sommet du crâne, partie responsable de la régulation de la température corporelle.

Essayer les huiles essentielles

La réputation des huiles essentielles* n’est plus à faire. Ces concentrations de fleurs, de racines ou de plantes issues de la distillation sont idéales pour lutter contre les douleurs musculaires, les maux de tête ou les blessures. Pour soulager la migraine, par exemple, mettez quelques gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée sur vos doigts et massez vos tempes et votre front. Si vous souffrez d’arthrite ou d’arthrose, n’hésitez pas à mélanger l’huile essentielle de vert d’hiver dans du gel de silice – connu pour ses propriétés apaisantes sur les articulations – et à masser les zones concernées. Cette méthode ne résout évidemment pas l’origine du problème mais peut éviter de prendre des médicaments lorsque la douleur est intense.

* Les huiles essentielles sont appliquées pour soulager les douleurs légères, si elles persistent, n’hésitez pas à consulter un médecin.

Retrouvez tous les conseils de Mary Capelle sur son profil Instagram.

Où trouver la cortisone naturelle ?

Où trouver la cortisone naturelle ?

Les feuilles de cassis, un anti-inflammatoire naturel Depuis, la plante a fait l’objet de nombreuses études qui ont permis de découvrir que le cassis possède des hormones appartenant à la famille des cortisones. Résultat : la plante pousse notre corps à produire des hormones aux propriétés anti-inflammatoires.

Quel est l’anti-inflammatoire naturel le plus efficace ? Les feuilles de cassis contiennent des antioxydants appelés « flavonoïdes ». Ce sont de puissants anti-inflammatoires naturels. « Le cassis est un super aliment qui peut soulager les rhumatismes, comme l’arthrite et l’arthrose », précise Philippe Chavanne.

Quelle plante à la place de la cortisone ?

Dans les inflammations cutanées (eczéma, éruptions cutanées, etc.), la potentilla tormentilla (Potentilla erecta) pourrait remplacer la cortisone et prévenir ses effets secondaires, selon une étude récente.

Qu’est-ce que la cortisone naturelle ?

Les corticostéroïdes naturels sont constitués de deux hormones principales : l’aldostérone et le cortisol (également appelé hydrocortisone). Les taux de corticostéroïdes sont régulés par l’organisme en fonction de ses besoins. Les taux ont donc tendance à être plus élevés tôt le matin que tard dans la journée.

Comment avoir de la cortisone sans ordonnance ?

Peut-on obtenir de la cortisone sans ordonnance ? « Les corticoïdes ne sont pas vendus sans ordonnance car leur utilisation prolongée sans surveillance médicale comporte des risques d’effets indésirables graves.

Comment s’appelle la maladie quand on a mal partout ?

Comment s'appelle la maladie quand on a mal partout ?

La douleur chronique, un symptôme toujours présent en cas de fibromyalgie. La douleur chronique est le principal symptôme de la fibromyalgie. Au début de son apparition, elle peut être localisée, puis elle s’étend à tout le corps ; les malades disent qu’ils ont « la douleur partout ».

Pourquoi ai-je mal dans tout mon corps ? La fibromyalgie est une affection qui associe des douleurs musculaires ou articulaires constantes, une fatigue chronique, des troubles du sommeil, des symptômes dépressifs et des troubles anxieux. La personne qui en souffre se plaint de douleurs partout sans interruption pendant des mois.

Quand le corps fait mal ?

La douleur est parfois appelée « douleur » par les médecins. La douleur diffuse, qui touche plusieurs parties du corps, est un syndrome de polyalgie diffuse. La douleur persistante est une douleur persistante ou chronique (plus de 3 mois).

Quelle maladie donne des douleurs dans tout le corps ?

La fibromyalgie est un syndrome caractérisé par des douleurs diffuses dans tout le corps, associées à une fatigue intense et à des troubles du sommeil.

Est-ce que la fibromyalgie est une maladie grave ?

La fibromyalgie est cliniquement définie comme « un syndrome constitué de symptômes chroniques d’intensité modérée à sévère comprenant des douleurs chroniques diffuses sans cause apparente et une sensibilité à la pression, associées à de la fatigue, des troubles cognitifs et du sommeil et de nombreuses plaintes…

Quel est l’anti-inflammatoire le plus fort ?

Quel est l'anti-inflammatoire le plus fort ?

Les anti-inflammatoires stéroïdiens sont des corticostéroïdes, dérivés du cortisol et de la cortisone, et ont un effet plus puissant. & quot; Parmi les stéroïdes anti-inflammatoires, on retrouve la prednisone, la prednisolone, la méthylprednisolone ou encore, avec un effet plus durable, la bétaméthasone ou la dexaméthasone.

Quel est le médicament anti-inflammatoire le plus puissant ? Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) Quatre AINS sont vendus sans ordonnance : l’ibuprofène (Motrin, Advil et autres marques), le naproxène (Aleve, Motrimax), le diclofénac (Voltaren Emulgel) et l’acide acétylsalicylique (ASA, Aspirin et autres marques ).

Quel est l’anti douleur naturel le plus puissant ?

Voici une petite liste (non exhaustive) des meilleurs remèdes naturels. Maux de tête : café, ail, poivre, menthe. Mal aux dents : le cadre. Douleurs musculaires et articulaires : vinaigre de cidre, gingembre, ail, curcuma, poivre, cerises.

Qu’est-ce qui est plus fort que le Doliprane ?

L’ibuprofène, un anti-inflammatoire non stéroïdien.

Quel est l’anti-inflammatoire le plus dangereux ?

et le kétoprofène (Profenid, Toprec, Ketum) appartiennent à la famille des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), qui ont déjà été rapportés pour des complications infectieuses graves (comme l’effet cardiovasculaire du diclofénac).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.